Netflix propose un peu d’histoire dans le mois Afro-Américain

Nous sommes dans le mois de l’histoire des afro-américains et tandis que des leçons sur Martin Luther King Jr. et Jackie Robinson sont enseignées dans des écoles des États-Unis, le soi-disant «acteur vedette du comique rock» Kevin Hart a lui-même appris une leçon à Netflix célébrant les esprits et les cœurs moins reconnus qui ont apporté fierté et pouvoir à la communauté noir pendant la plus grande partie des 300 dernières années.

Diffusé sur Netflix depuis le vendredi 8 février , le Guide de l’histoire des noirs de Kevin Hart s’intéresse à l’héroïsme subtil – et pas si subtil – de personnages parmi les plus sous-estimés de l’histoire qui ont combattu l’intolérance raciale dans l’espoir de faire progresser l’égalité. Bien sûr, Hart emploi quelques amis, ainsi que son esprit, pour faire passer son message dans la spéciale d’une heure. Hart organise un cours d’histoire qui vaut la peine d’être regarder et le tout confortablement installé au chevet du lit de sa fille.

Avec une poignée d’hyper leçons inspirantes, Hart examine la vie et l’héritage de visionnaires tels que Josephine Baker, Vivien Thomas, Robert Johnson et plusieurs autres, dans des histoires courtes qui, sans trop approfondir les détails permettant de conserver notre attention. Il partage l’histoire de ces hommes et femmes avec une excitation supérieure à la moyenne,  mais Hart ne pouvait pas y arriver seul, alors il a fait venir des amis, jeunes et vieux.

En plus de prendre Tiffany Haddish dans le rôle de Mae C. Jemison, première femme afro-américaine à voyager dans l’espace, Lil ‘Rel Howery aide à raconter l’histoire de Henry «Box» Brown, un esclave du XIXe siècle qui a retrouvé la liberté avec l’aide des services postaux américain, tandis que Tom Kenny – la voix de « Spongebob Squarepants » – donne vie à Robert Peary dans l’histoire de l’explorateur et alun de Harvard, Matthew Henson, l’homme qui fut techniquement le premier à atteindre le pôle Nord.

Kevin Hart concilie assez bien l’hilarité avec l’histoire dans son dernier projet de film, mais il aurait vraiment pu utiliser l’apparence de «Weird» Al Yankovic pour une dose de folie bien mérité.

Oh, attendez, il a ça aussi !

Le Guide de l’histoire des noirs de Kevin Hart est un véritable joyau de ce qui semble être une série infinie de films mettant en vedette Hart au cours des dernières années. Mais cela ne devrait pas être ignoré, voyant la sagesse qui s’y cache.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *