Le mariage de Rosa de Icíar Bollaín à l’affiche au Québec prochainement

Montréal, le 8 juin 2021. AZ Film est heureuse d’annoncer la sortie du film Le mariage de Rosa de la réalisatrice Icíar Bollaín, le 18 juin. Ce long métrage met en scène Candela Peña (Latin Lover), Sergi Lopez (La pièce rapportée), Nathalie Poza (Lettre à Franco), Ramon Barrea (Everybody Knows), Paola Usero (The Velvet Collection) dans les rôles principaux.

Rosa (Candela Peña), bientôt 45 ans, est une Espagnole altruiste qui réalise qu’à force de se mettre encore et toujours au service des autres, elle passe à côté de son épanouissement personnel. En effet, sa bonne volonté la met dans une situation de plus en plus désagréable. Son frère Armando (Sergi Lopez) et sa sœur la considèrent comme la boniche de service….

 

Actrice réalisatrice espagnole, sœur jumelle de l’actrice Marina Bollaín, Icíar Bollaín, aussi comédienne a fait ses débuts au cinéma sur le film El Sur (1983) de Víctor Erice et a enchaîné avec Malaventura (1988) de Manuel Gutiérrez Aragón, Un paraguas para tres (1992) de Felipe Vega, Land and Freedom (1995) de Ken Loach, Leo (2000) de José Luis Borau, Nos miran (2002) de Norberto Pérez, ainsi que La balsa de piedra (2002) de George Sluizer ou plus récemment Rabia (2009) de Sebastiàn Cordero. En 1995, Hola esta sola? est le premier long métrage qu’elle écrit et réalise. Pour ce film elle est récompensée, lors de la 40e Semaine Internationale de Cinéma de Valladolid, par le Prix du Meilleur Réalisateur, le Prix du Public ainsi que la Mention Spéciale du Jury de la Jeunesse. Son deuxième long métrage, Flores de Otro Mundo, sélectionné en 1999 au Festival de Cannes obtient le Grand Prix de la Semaine Internationale de la Critique. Ne dis rien (Te doy mis ojos), son troisième long métrage qui avait pour thème la violence conjugale, a rencontré un énorme succès lors de sa sortie en Espagne. C’était la première fois qu’était ainsi abordé par le biais de la fiction, un phénomène social qui frappe l’Espagne plus que tout autre pays européen. Même la pluie (También la lluvia) a été présenté au Festival de Toronto en 2010 et a fait l’ouverture de la 55e Semaine Internationale de Cinéma de Valladolid. C’est par ailleurs le film qu’a choisi l’Espagne dans la course à l’Oscar du Meilleur Film étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *